Tout comme nous, un déménagement peut être source de stress pour nos animaux, mais pas pour les mêmes raisons!

demenagement

Le chat est une espèce territoriale, ce qui signifie que son territoire est primordial et la modification de celui-ci peut être vite cause de déséquilibre psychologique. Il est important de prendre quelques précautions pour favoriser son adaptation à ce nouvel environnement.
Si l’ancien logement hébergeait déjà un chat, un nettoyage soigneux est recommandé pour éliminer au maximum les marques olfactives de l’ancien résident. On peut utiliser de l’eau ou du vinaigre blanc sans problème.
Les premiers jours, vous pouvez confiner le chat dans une seule pièce avec un diffuseur de phéromones d’apaisement, pour qu’il prenne un peu ses marques. Puis lui ouvrir petit à petit la maison. Les lieux de couchage, de repas et d’élimination doivent être bien distincts. L’accès à des zones en hauteurs (dessus d’armoires, étagère, dos du canapé…) est indispensable pour son bien-être afin de reproduire l’organisation du territoire extérieur. Après quelques semaines, lorsqu’il connait bien le nouvel habitat, vous pouvez commencer à lui autoriser l’accès à l’extérieur.
Les chats aimant les rituels, il est important de conserver ces habitudes pour le rassurer.

Lors de cas particuliers (restriction de l’espace lors de passage de maison à appartement, plus d’accès à l’extérieur…), il ne faut pas hésitez à enrichir au maximum le milieu de vie pour reproduire l’activité de chasse (cacher la nourriture, arbre à chat, espaces en hauteur…)

Si votre animal est stressé, que son comportement est différent, qu’il devient malpropre alors qu’il ne l’a jamais été, demandez conseil à votre vétérinaire afin de rapidement prendre en charge au mieux son état.

Pensez à faire modifier le dossier d’identification de votre animal avec vos nouvelles coordonnées, au cas où il se perde…